4 étapes pour vendre avec un courtier immobilier

Vendre sa maison, son condo ou son immeuble à revenus avec l'aide d'un courtier immobilier présente des avantages et garanties.

Pour commencer, il faut accepter que la vente d'une propriété puisse prendre du temps et qu'il y a une chronologie à respecter. Après avoir pris soin de votre maison, condo ou immeuble à revenus, vous pourrez mettre en marché votre propriété. Vous aurez à gérer les promesses d'achat avant de signer l'acte de vente. L'accompagnement d'un courtier immobilier tout au long de ce processus pourrait vous être grandement bénéfique.

Voyez maintenant en détail ces étapes...

Avant d'acheter, il faut vendre

La première chose à faire pour vous éviter de mauvaises surprises paraît évidente, mais nombreux sont ceux qui ne la respectent pas. Il faut avoir vendu votre maison, condo, chalet ou immeuble à revenus avant d'engager vos ressources dans votre prochaine acquisition. Un courtier immobilier vous guidera dans la chronologie de ces étapes afin que vous n'ayez pas de fâcheuses surprises.

Cette opération immobilière peut prendre des mois, voire des années. Même si votre but est d'emménager dans une nouvelle résidence, il faut agir de façon stratégique et non précipitée. C'est un élément primordial si vous voulez vous assurer une bonne marge de manœuvre et garder l'esprit tranquille.

Si vous avez déjà été très patient, ne cédez pas non plus à la tentation à la dernière minute. Un acheteur potentiel peut très bien retirer son offre après inspection par exemple. Êtes-vous prêt à risquer de vous retrouver avec deux propriétés ou d'avoir à baisser drastiquement le prix de vente pour pouvoir honorer vos engagements? Si ce n'est pas le cas, attendez patiemment d'avoir finalisé votre transfert de propriété avant de vous engager dans votre prochain achat.

Étape 1
Une maison impeccable

Commencez par vous concentrer sur la mise en valeur de votre maison, condo, chalet ou immeuble à revenus. Il va de soi que cela passe par un nettoyage de fond en comble. N'hésitez pas à faire appel à des professionnels aussi bien pour le ménage que pour les menus travaux de peinture et de rénovation. Il faut éviter au maximum l'encombrement. C'est le moment de vous débarrasser des affaires que vous ne voulez pas déménager une fois que vous aurez vendu votre maison.

Même si vous ne voulez pas effectuer de gros travaux, certains détails peuvent faire une grosse différence alors qu'ils ne demandent que peu d'investissement. Pour attirer et retenir les futurs propriétaires de votre maison ou de votre condo, il va falloir les aider à s'imaginer dans cet espace. La première impression est très importante, donc vous allez devoir travailler sur l'esthétique, mais aussi sur l'odeur, la chaleur et le taux d'humidité.

N'essayez surtout pas de cacher les vices et défauts de votre propriété. Les camouflages attirent plus l'attention que vous ne l'imaginez. Et surtout, le vendeur est tenu pour responsable des vices de sa maison. Il faut même vous assurer que tout est en ordre. Il est de votre responsabilité de connaître l'état de votre propriété et d'en informer le potentiel acheteur.

Vous pouvez, par exemple, faire inspecter votre maison avant d'effectuer d'autres démarches. Cela vous évitera de possibles surprises au moment de l'inspection préachat. Cette étape vous préparera à remplir les « Déclarations du vendeur sur l'immeuble », formulaire obligatoire fourni par L'Organisme d'autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ).

Étape 2
Fixer un prix et mettre en marché

Pour cette étape et la suivante, il est fortement recommandé de passer par un courtier immobilier. En étant représenté et conseillé par un agent immobilier certifié par l'OACIQ, vous tirerez profit de son expertise et de la couverture de son assurance. Consultez notre article afin de trouver des conseils pour bien choisir votre courtier immobilier.

Le courtier immobilier pourra vous aider à estimer un prix de vente optimal pour votre propriété. Fixer un prix de départ trop élevé pourrait vous faire perdre beaucoup de temps et d'acheteurs potentiels. Un agent immobilier expérimenté et bien implanté localement saura vous conseiller pour obtenir un prix et un délai de vente réaliste.

Une fois le prix fixé, vous pourrez mettre en marché votre maison, condo, chalet ou immeuble à revenus. Encore une fois, l'expertise d'un agent immobilier sera d'une grande aide. Un courtier immobilier disponible et proactif saura mettre de l'avant votre propriété et pourra jouer de son réseau pour diffuser l'information.

Étape 3
Promesse d'achat, négociation et contre-proposition

Si les conditions du marché sont bonnes et que vous avez fixé un prix de vente réaliste, vous recevrez bientôt une ou plusieurs promesses d'achat. L'acheteur potentiel présente, par cette démarche, son offre et ses conditions. Une promesse d'achat avec un prix élevé, mais beaucoup de conditions peut s'avérer moins avantageuse qu'une proposition médiane avec peu de conditions. Il vous faudra bien les étudier avec votre courtier immobilier.

La promesse comprend également un délai de réponse de votre part et bien souvent une demande d'inspection préachat. Elle peut aussi inclure une clause qui rend la promesse d'achat conditionnelle à l'obtention d'un prêt hypothécaire de la part de l'acheteur.

Votre agent immobilier vous aidera à bien comprendre les promesses d'achat reçues et à procéder aux négociations avec les potentiels acheteurs. Même si une promesse ne vous intéresse pas, vous devriez quand même y répondre, par politesse et pour éviter tout ennui futur. Vous pouvez répondre aux propositions qui vous intéressent en acceptant ou en rédigeant une contre-offre, aussi appelée contre-proposition. Cette démarche équivaut à un refus de votre part ainsi qu'une présentation de vos ajustements à l'offre. Votre courtier immobilier vous conseillera quant aux différentes offres d'achat et pourra filtrer, pour vous, les promesses d'achat effectuées sur votre propriété.

L'acheteur potentiel peut alors répondre par une autre contre-proposition. Cette contre-offre annule les propositions précédentes. Ce dialogue formel se prolonge jusqu'à ce que l'une des parties refuse ou que vous accédiez à une entente.

Étape 4
Le transfert de propriété

Une fois qu'une promesse d'achat ou qu'une contre-proposition est accepté, il faudra réaliser toutes les conditions avant de passer à la dernière étape. Les conditions les plus fréquentes sont l'inspection préachat et l'obtention d'un prêt hypothécaire.

Le vendeur et l'acheteur doivent se rencontrer au bureau du notaire afin de signer l'acte de vente. Le transfert de propriété est alors officialisé. C'est à cette occasion que vous remettrez les clefs de votre maison, condo, chalet ou immeuble à revenus. Le notaire veille, à ce moment, à transmettre les documents concernant les impôts fonciers.

Une fois le transfert de propriété effectué, vous pouvez passer à l'étape suivante. Vous avez certainement déjà commencé à étudier le marché pour trouver votre prochaine résidence. Une propriété en vente a peut-être même déjà retenu votre attention. Une fois le transfert de propriété finalisé, vous avez enfin la marge de manœuvre sécuritaire pour envoyer à votre tour une promesse d'achat.

En résumé

Pour avoir l'esprit tranquille, il faut donc commencer par prioriser la vente de sa maison avant de s'engager. La première étape étant l'inspection et la mise en valeur de votre propriété. Une fois que vous aurez rangé, nettoyé et rénové votre maison en fonction de vos fonds disponibles et des gains possibles, vous pourrez passer aux choses sérieuses. Pour les étapes suivantes, il est recommandé de faire appel à un agent immobilier reconnu par l'OACIQ. Il vous aidera pour fixer un prix et mettre votre propriété sur le marché. C'est aussi votre courtier immobilier qui vous aidera à répondre aux promesses d'achat et aux contre-offres. L'étape finale étant le transfert de propriété lorsque vous aurez répondu aux conditions de l'acheteur.

Date de publication :
Février 2020

Courtiers immobiliers à votre service partout au Québec...